top of page
gardien-de-nuit.jpg

© Photo : all rights reserved

ACCEPTER L'ÉPHÉMÈRE

Pour un artiste peintre, le plaisir de peindre correspond au seul temps de réalisation de son œuvre. Tout ce qui suit l'acte de peindre sort du champ du plaisir de créer et passe dans le champ du regard des autres. Inspiré par l'expérience du Concert de Peinture dans laquelle un drap de silence vient recouvrir définitivement une œuvre fraîchement réalisée, Mathias Duhamel a élargi sa démarche à d'autres types d'œuvres (peintures, objets collés, etc) éteignant leur perception directe à peine achevées. Les créations disparaissent ainsi sous des bandelettes de coton de façon irréversible. Cette momification artistique qui transforme une œuvre en une autre pour n'en garder que la mémoire émotionnelle, ne fait qu'aiguiser la conscience de vivre pleinement la création et rappelle que tout ce que nous faisons est toujours éphémère.

bottom of page